AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sylfris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luciole
Rôliste aux mille visages
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 07/09/2014

MessageSujet: Sylfris   Jeu 25 Sep - 16:19

Mon nom? Sylfris.

Mon surnom? Le traître.

Mon méfait ? Avoir vendu des informations compromettant la sécurité de l'arbre Clair à la Cour des Cauchemards.




Ils ont bien fait les choses..les vaillants ne m'ont même pas laisser le temps de me justifier. Certe je l'admet, les apparences jouaient contre moi. J'ai du fuir à contrecœur ma patrie, tout ce à quoi je tenais sous peine de mourir comme l'infâme espion de la Cour qu'ils croient désormais que je suis.
Fuir , quitter le bosquet et sa nature verdoyant pour je ne sais ou et je ne sais combien de temps.


Non, vraiment je l'avoue..Bien joué Ménéath.
Une chose cependant..pensais tu réellement qu'en me privant des miens je rejoindrais les tiens?Je pensais que tu me connaissais mieux que cela.
Puisque tu me prive de tout soutiens soit! Je pars. Je m'exile un peu contraint et forcé. Mais sois sur que je reviendrais. Pas tout de suite certe.Tes nouveaux amis t'on diablement appris et je sais qu'en l'état actuel des choses je ne pourras rien contre toi. Je pars donc. J'apprendrais aussi de mon coter, moi qui avait appris a défendre il va maintenant me falloir apprendre à tuer. Et nous verrons qui de nous deux défend le mieux ses idéaux.




Mais dit moi mon aimée...comment en sommes nous arrivé la ?
Après tout ce que nous avons traversé ensemble..nous voila à nous opposer..
Est ce ma faute? Peut être. J'aurais du faire plus attention à ta volonté de toujours te surpasser, de devenir de plus en plus "efficace" comme tu le disais. Mais comment aurais je pu me douter que cela te pousserais à les rejoindre ? Eux que nous combattions, eux que tu disais haïr .
Pardonne moi mon aimée.Je part maintenant, mais je reviendrais. Il n'y a plus qu'une solution pour nous deux et tu la connais. Je ne te laisserais pas te perdre ainsi.Je ne te laisserais pas mettre en danger tout ce que nous protégions.

On ne revient pas de la Cour.

Nous nous retrouverons et je prie pour que mon bras ne faiblisse et que l'Arbre Clair guide ma lame droit vers ton cœur.


(ATTENTION SPOILER, ceci est un journal de bord des aventure rp de sylfris, si vous voulez les découvrir par vous même passer votre chemin, mais si toutefois votre curiosité l'emporte, bonne lecture à vous ^^)

Chapitre 1 : Les Racines Vertes


Le cœur déchiré de quitter ma patrie, j'ai regardé le monde sans parvenir à choisir une destination. Puis,me remettant au hasard, j'ai laisser mes pas me guider, pour finalement atterrir en territoire humain, et plus particulièrement à leurs grande Cité qu'ils nomment Le Promontoire Divin.J'ai rapidement trouver du travail, quelqu'un qui sait se montrer discret et qui de plus n'es pas connu dans la ville est asser prisé. J'ai rencontré un sylvari l'autre jour, un certain Tellenn. Passer la méfiance de prime abord, nous avons asser vite sympathisé. Je ne pense pas qu'il représente un danger pour moi, c'est une jeune pousse qui semble avoir également une dent contre la Cour des Cauchemars. 


J'ai entendu parler d'une affaire plutôt morbide , plusieurs personnes, qu'elles soient de la noblesse ou viennent du bas peuple auraient été retrouvés assassiné, avec pour signature, un petit arbre rouge laissé sur les cadavres. L'arbre rouge m'a interpellé..et pour cause. Quelques jours plus tard, Tellenn me révélait qu'il était lui même l'arbre Rouge. A vrai dire le lien était facile à faire, l'arbre symbolisant un sylvari, le rouge, la couleur de sa luisance.Tellenn étai le seul sylvari à ce moment la correspondant aux critères. Il m'a avouer avoir fait cela pour tenter d'attirer l'attention des seraphins sur les cadavres, tous membre d'un groupuscule anti-charr. Il espérait remonter jusqu'au chef de se groupe, et j'ai décidé de l'aider.Je suis devenu un second arbre rouge, tuant les cibles qu'il me donnait, et j'ai trouver pour lui la piste d'un ancien membre du groupe, un homme nommé "l'âme damné" apparemment en fuite.
Tellenn est revenu avec un nom. Castellius. Un ministre influent, très influent même car il faisait parti du conseil. A se moment la, "l'Arbre Rouge" à voulu faire cavalier seul . Ne pas mettre en danger d'autre personnes que lui . Alors que le nécromant en lui révélant le nom était visiblement tombé inconscient suite à un sort étrange il ne voulait pas risquer d’emmener quelqu’un d'autre sur le chemin dangereux qu'il c'était choisi. Il voulait que je parte et c'était hors de question. Il m'avais raconté son histoire , il connaissait la mienne. J'avais commencé à m'attacher à se jeune sylvari et il était hors de question que je recule devant le danger de la tâche.Je me suis engagé à aider l'Arbre Rouge , et je le ferais jusqu'au bout. 
Nous l'avons donc suivis lorsqu'il est sortit du conseil, nous avons guetter et attendu qu'il passe dans une petite ruelle non protégée, sur de lui, tellement convaincu que son pseudo pouvoir le protégerais d'une éventuelle attaque qu'il ne se donnait même pas la peine d’être prudent.
Cela lui coûta la vie. Nous l'avons attrapé, Tellenn l'a torturé, espérant avoir une réponse , espérant savoir pourquoi un ministre révéré du peuple pouvais vouloir ainsi ramener la guerre, attiser la haine. Les humains sont ainsi fait, j'aurais du le lui expliquer et lui dire de laisser tomber, le tuer rapidement et partir, mais je ne l'ai pas fait.

Nous avons été pris. Les cris du ministre avaient alerté la garde qui nous à et jeter en prison. Nous allions être jugé, et je ne donnais pas cher de notre écorce. Qui ,au Promontoire irai croire deux sylvaris? Il y avait des preuve certes, notamment le fait qu'il avait été retrouvé chez le seraphin corrompu que nous avions tué , 8 pièces anciennes, représentant un roi ascalonnien ancien, pièces qui servaient de signe de reconnaissance entre les différents membres et qui avaient été enlevé a chaque cadavre par le seraphin corrompu. Mais cela était bien maigre. Alors nous avons attendu , pendant quasiment un long mois. La prison n'est pas vraiment une sinécure pour un sylvari et mon jeune camarade tournait en rond en ruminant ses idées noir. Il fallait faire quelque chose pour éviter qu'il ne s'autodétruise. Peut être y avait-il d'autre solution, mais au moins celle que j'ai choisi à t'elle fonctionner. Je suis parvenu à lui redonner un peu d’espoir, du moins jusqu'au procès. Qui contre tout attente c'est finit par notre acquittement. Samaëll, "l’âme damnée" c'était apparament remis du sort et était venu témoigner pour nous, pour remercier "l'arbre rouge " de l'avoir définitivement délivré de l'emprise de son maître. 
Devant son témoignage plus que probant nous avons donc été innocentés et même remercié d'avoir protéger la cité de se complot.
Enfin la liberté..nous venons de sortir, je ne demande qu'a passer au moins une semaine en pleine nature pour oublier l'austérité de l'emprisonnement.

Chapitre 2 : Le Nécromant 


Je m'étais juré d'écrire le plus souvent possible ..voila encore un mois de plus que je n'ai pu le faire. J'ai simplement échangé une prison pour une autre..
La menace cette fois ci était un nécromant sylvari du nom de Lumbris..cet illuminé avait pour but de faire un rituel dans lequel il avait besoin d'une cinquantaine de personne pour invoquer la mort. J'étais sur sa liste , et Tellenn aussi. Nous avions l'avantage du fait qu'il connaisse nos noms, mais pas nos visage. Tellenn a eut de la chance en allant lui parler, moi beaucoup moins. A peine avais-je posé un pied dans la taverne que le barman me saluait par mon nom et m'appelait "héros"..
le nécromant m'a d'abord asservis en m’immobilisant et n’implantant une sorte de vers espion qui entendais ce que j'entendais et pouvais me faire souffrir atrocement a la volonté du nécromant.
J'ai ensuite été enfermé dans le mausolée du cimetière de la vallée de la reine pendant un long moment. Il fait croire que le nécromant avait peur que je lui fasse du tord malgré la bestiole que j'avais en moi. Et pour cause, je suis au moins parvenu a prévenir Tellenn. 
Je ne sais pas exactement combien de temps j'ai passer dans se mausolée, j'étais tellement faible que j'en ai perdu la notion du temps.je me souviens simplement d'une lueur rouge qui était la chaque soir , tel un feu follet errant , toujours dans mon champ de vision pour me redonner courage et m’empêcher de sombrer. Puis, après le mausolée, le noir. Je ne me suis réveillé que bien plus tard. Tellenn avec l'aide du nécromant Samaell avait tué Lumbris et sauvé les 50 otage dont je faisait partie, et dont son âme sœur faisait également partie.
Saati. Une sylvari de teinte rouge, qui aurait apparemment été détaché sur l'affaire également et aurai aider Tellenn à suivre la piste du nécromant avant de se faire avoir également. Elle ne m'inspire pas confiance. Je trouve qu'il y a trop de coïncidences dans leur rencontre à mon gout, mais peut être est ce simplement du a ma méfiance a l'égard de tout nouveau sylvari croisé, qui sait?


Chapitre 3 : Convalescence et entrainement

Après le nécromant je me suis réveillé au bosquet..j'ai immédiatement fait mon sac dans l'optique de m’enfuir, si jamais les gardiens me trouvaient la se serai la mort assuré..mais Tellenn est rentré avant que je ne parte, il m'a expliqué ce qui c'était passé et m'a dit que je n'étais désormais plus considéré comme un traître car il avait parlé a l'arbre clair qui l'avais écouté et ordonné aux vaillants de ne plus me chasser. Autre grande nouvelle , le nécromant c'était révélé être la grand chasse de mon ami.J'en suis très heureux pour lui . Avoir accompli sa grand chasse lui permettra peut être de prendre un peu confiance en lui et de pouvoir réellement se construire. Nous avons longuement parlé après mon réveil..c'est fou ce que j'ai pu manquer de chose en quelques mois..
Hormis l'histoire du nécromant et la rencontre de son âme sœur , Tellenn aurait rencontré un humain du nom de Castiel, humain a qui il semble faire plus ou moins confiance, je dirais que cela dépend des moment. Il c'est aussi beaucoup rapproché de Samaell. A l'heure ou j'écris, celui ci est dans un hamac non loin du miens, très pâle. Son combat contre lumbris à l'air de lui avoir beaucoup coûté. Tellenn m'a parlé d'une sorte de "pacte de grenth" qu'il aurait fait pour aquerire momentanément plus de pouvoirs au détriment de sa santé, mais je n'en sais pas plus. Je dois la vie a cet homme, des qu'il se réveillera je le remercierait.

Un désastre a été évité de peu aujourd'hui..et c'est en parti ma faute s'il a failli se produire..
Au détour d'une de nos conversation j'ai parlé à Tellenn des signes annonciateur de la Cour que je n'avais remarqué que trop tard chez Ménéath. Il a eut l'air perturbé après cela est c'est vite éclipser..j'en ai compris plus tard la raison lorsqu'il est revenu dans un état effroyable. Il avait accusé sa compagne de faire partie ou de se rapprocher de la cour. Je ne l'ai pas encore rencontrer, mais le fait qu'il ai trouvé chez elle des similitudes à Ménéath n'est pas pour me rassurer. Toujours est il qu'il l'a confronté et qu'elle a nié. Il l'a cru et s'en voulait affreusement de l'avoir accusé à tord. Si je ne l'avais retenu il serait parti directe se jetter au milieu de la Cour des cauchemars dans le but de tuer le plus grand nombre d'entre eux qu'il hestime responsable de qui c'était passer. J'ai du employer la force pour l'obliger à m'écouter alors que je n'étais pas tout à fait remis. Je suis parvenu à le résonner..du moins à l’empêcher de courir au devant des ennuis en lui disant que si sa compagne l'aimait vraiment elle comprendrais et finirais par l'excuser.
Il est reparti avec la volonté de lui laisser un mot pour s'excuser. Le voir repartir si désespéré m’attriste mais la je ne puis l'aider, c'est avec sa compagne qu'il doit régler cela et je n'ai pas a m'en mêler. J’espère de tout cœur pour lui que cela pourra s'arranger..et j’espère encore plus qu'elle lui ai dit la vérité.


Tellenn m'inquiète . Je le vois changer progressivement, il n'a plus grand chose du jeune sylvari du Pomontoire, il a pris confiance en lui mais pas d'une bonne manière..il est devenu suffisant, plus agressif, et bien plus orgueilleux. Ils considère tous ceux qui ont céder à la cour comme des faibles d’esprits qu'il prend du plaisir a chasser. Il à même été jusqu’à jugé ménéath sans la connaitre. J'ai préféré arrêter la la discussion non sans le mettre en garde contre ce qu'il devient. Je ne le laisserai pas finir comme elle. Qu'ai je manqué? A partir de quel moment a t'il ainsi commencer a se rapprocher du gouffre ? Une victoire sur un nécromant ne peu seule expliquer un tel changement. Il va devenir urgent que je rencontre cette Saati.

Un lâche..après tout ce que j'ai fait..est ce vraiment ainsi qu'il me considère? Ou n'est ce que de la provocation pour m'obliger a réagir? Je ne le reconnait plus . Je vais rentrer au Promontoire et sans doute l'eviter un moment cela serai plus sage . Je dois rencontrer ce Castiel, peut etre pourra t'il m'aider a m'en apprendre plus de manière a se que je puisse affronter mes propres démons.

Voici quelques jours que je suis au Promontoire, et pour résumer les choses rapidement, Tellenn m'a présenter ses excuses pour ses paroles malheureuse, et dans ma faiblesse je l'ai pardonné. Malgré ses changement nous demeurons amis je ne laisserai pas cette amitié se briser pour de simple paroles. Il a fait un marché avec Castiel. Il entraînerais un certain Raikov à l'arc et Castiel m’entraînerais aux dague.
J'ai accepter. Castiel est un humain asser hors du commun. Je l'ai respecté d'emblée, il semble avoir un passer aussi lourd que le mien, voir plus. J'ai conscience que le fait qu'il ai accepter de m'enseigner représente une chance pour moi..je me croyais bon au maniement des dagues..de fait au bosquet je l'étais..il l'est 100 fois plus. J'ai beaucoup à apprendre à ses coté et je suis certain de pouvoirs venir à bout de Ménéath avec ses enseignements.j'ai repris peu a peu la vie au Promontoire et je dois avouer m'y sentir moins déplacé qu'au bosquet. Peut être se sentiment changera t'il lorsque je me sentirais digne d'y retourner qui sait.

Voila 2 semaines que j' m’entraîne. Castiel m'a dit que j'étais prêt. Alors ne retardons plus l'inévitable. Je vais rentrer au Bosquet , prévenir Tellen et affronter mes démons.


Chapitre 4 : La trahison


Tout c'est passé si vite..j'avais rejoint le bosquet, retrouvé Tellenn, écris la lettre et rencontrée Saati..Je savais que quelque chose clochait avec elle..les question qu'elle m'a posé avant que nous y allions et son inquiétude auraient du m'aiguiller..me faire comprendre que nous allions au devant d'un piège. Tellenn m'avais pourtant mis en garde..mais pas contre la bonne personne. Nous nous sommes rendu a lieu fixé avec Ménéath..j'étais prêt a enfin retourner définitivement cette page de mon passé..mais rien ne c'est déroulé comme prévu. Au moment ou j'allais attaquer ma Némésis, elle m'a fait signe de me retourner et de regarder..j'ai alors aperçu Tellenn,et Saati derrière lui, sa lame sous sa gorge. Pas de la Cour hein? 
J'ai vraiment cru que c'était la fin. La Cour allait avoir raison de nous et personne ne pouvait savoir comment la rencontre avait tourné.Je savais que je n'aurais jamais du accepter l'aide de Tellenn..J'aurais tout donné pour qu'il n'ai pas à vivre la trahison que j'ai vécu.Et dire qu'il hésitait à devenir silencieux pour elle..


Je ne sais combien de temps nous sommes rester emprisonné ainsi et torturé sans relâche, mais mon sort m'importais peu, j'avais plus peur pour Tellenn que pour moi.. après la trahison de Saati il était plus que vulnérable et comme ménéath s'amusait a me raconter qu'elle avait demander à saati de raconter en détail à Tellenn comment elle l'avait manipulé mes craintes ne cessaient de s’amplifier. Mais nous reviendrons a cela plus tard.
Par miracle, nous avons été sauvé. Raikov, l'apprenti de Tellenn étais présent et caché sur le lieu de rencontre et il nous a vous nous faire emmener Tellenn et moi. Il est immédiatement rentrer prévenir Castiel et nous ne sommes rester que quelques jours en prison. Castiel a tuer Saati. Devant les yeux de Tellenn. Je ne peut le voir ainsi dévasté sans tenter de l'aider. Je lui ai parler de la légende d'Aeeneya , une courtisane du cauchemars qui aurait été sauvée par l'arbre Clair qui lui aurai donner une seconde chance .
Peut être ai je fait une erreur en lui en parlant, mais je ne le pense pas Faisons confiance a l'Arbre Clair.


Un choque.
Je le savais depuis longtemps que te revoir serait un choque..mais je ne m'attendais pas à ce que tu sois tombée encore plus bas..
Comment croire qu'il ne reste plus rien de ce que nous avons vécu ? Toutes ces années partie en fumée depuis que tu les a rejoint..

Nostalgie.
Je te revois encore en train de jouer avec les jeunes chien des fougères, les laissant te poursuivre et t'attraper tandis que tu les caressais affectueusement..
Tu avais remarqué é ma présence et dans tes yeux et ton sourire se reflétaient l'amour et la joie de vivre..
Comme nous étions heureux alors.

Regret.
Observer la Cour pendant ma captivité m'a donné a réfléchir.
Je suis a présent certains d'une chose..j'aurais pu voir les signes. J'aurais du les voir. La naïveté et l'aveuglement de l'amour n'excusent pas tout. Peut être n'aurais je pu te sauver,mais au moins aurais je essayer.

Certitude.
Maintenant je sais que c'est chose impossible .Te sauver est tout simplement inenvisageable, le monstre corrompu que tu est devenu est trop assoiffé de sang et de chaos pour aspirer a une quelconque rédemption .Il n'y a plus rien de bon en toi. La preuve en est de tes actions, avec quel plaisir malsain tu me racontais avoir envoyé Saati raconter a Tellenn en détaille comment elle l'avait trahit, le plaisir que tu avais pris à le torturer..que tu allais prendre à me me torturer.
Mon bras aurait pu faillir se jour la..je n'était pas certain de parvenir a te tuer mon amour..

Maintenant je le suis.Je ne te pardonnerais jamais d'avoir blessé mon ami ainsi et d'y avoir pris tant de goût.
« De la haine a l'amour il n'y a qu'un pas.. » J'ai souvent entendu cette expression humaine..mais j'ignorais jusqu'alors qu'il était possible d'éprouver les deux en même temps.

Tellenn a sauvé Saati..comme cela va te faire rager quand tu l'apprendra..j'aimerai mon amour assister à ta déconvenue..d'autant que je m'en souvienne la colère te rendait encore plus belle..

Tellenn a sauvé Saati...et je dois le reconnaître, cela me fait mal. Je n'ai malheureusement pas l'illusion de parvenir a la même chose pour toi. Pourtant je l'aurais voulu..oh oui je l'aurais voulu..est ce mal ? De vouloir garder un infime espoir ?


Tu as été ma lumière, ma raison de vivre..mais depuis longtemps ton éclat c'est teinté de noirceur.
Je suis à présent plus que jamais déterminé a mettre un terme à tes méfaits, et je m’entraînerais sans relâche dans cet unique but, sois en sure.
Il est hors de question que tu blesse à nouveau ceux qui me sont cher, et que tu continue à menacer l'arbre Clair.

Je t'aime Ménéath
Je t'aime et je te hais
et bientôt je te tuerais. 

Chapitre 5 : Les ennuis ne viennent jamais seuls


De retour au Promontoire. Castiel après m'avoir bien sermonner m'a repris sous son aile. Tellenn à sauvé Saati qui semble avoir la volonté de se racheter finalement nous nous sommes plutôt bien sorti de cette affaire..tant mieux, mon erreur aurait pu coûter la vie à beaucoup de monde. Je dois m’endurcir . Ménéath cour toujours et je sais à présent qu'elle a Saati et Tellenn dans le collimateur. Je dois régler son cas au plus vite. Jusqu'ici elle ne s'en était pris qu'à moi , mais je ne supporte pas que l'on s'attaque a mes amis.
Tellenn et Saati veulent m'aider. J'ai accepter, mais j'ai bien fait comprendre a Tellenn que Ménéath était mienne. Je serais celui qui mettrais fin à ses jours, moi et personne d'autre.Elle est ma faute , ma Némésis , ma damnation. J'ai redoublé d'effort dans mon entrainement, je pense a présent bien maîtriser la technique qu'il m'a appris même si il me reste encore beaucoup à apprendre.

Aujourd'hui est un beau jour, le procès de Samaëll a eut lieu se soir, et même s'il n'a pas été innocenté, il a eut droit à des circonstances atténuantes. J'en suis heureux, il aurait été dommage d'emprisonner ou tuer un homme qui tiens temps à ce racheter. 

La Cour bouge..au Promontoire arrivent des rumeurs bien inquiétantes..la Cour va t'elle profiter des événements qui se passent au nord pour attaquer? Je t'attend au tournant ménéath..sois en sure.

Tellenn à été capturé. J'étais au bar lorsque 'elle est venue nous avertir il n'était pas rentrer de tout l’après midi alors que d’ordinaire il ne chasse que le matin, la soirée était bien avancée et toujours pas de nouvelle. Je suis immédiatement parti le cherché. Je l'ai retrouvé le lendemain matin , ou plutôt il m'a retrouvé. Blessé et exténué. Je l'ai aider à rejoindre le pavillon, il avait été capturé pendant sa chasse par des membres de la Cour des cauchemars qui l'avaient amené à Ménéath. Il avait été attrapé en même temps qu'un autre sylvari dont nous ignorions l'identité, un ventriloque un peut étrange ..toujours est il qu'il c'est apparemment sacrifié pour que Tellenn puis s’échapper.
Mon pressentiment était donc juste..elle était de retour, et loin d’être seule.

Castiel m'a demander de retrouver un certain "Narsis Nordraco " je suis donc aller le trouver aujourd'hui, il avait besoin celons ses dire d'un expert sylvari. Je l'ai donc suivis a Noirfaucon et ce que j'y ai vu m'a glacé le sang. Il avait ramené le cadavre d'une horreur cauchemardesque corrompue sur laquelle des cristaux poussaient et qui avait visiblement été modifiée génétiquement. Déjà 3 fois plus grande que ses congénères normaux et visiblement inachevée je n'ose imaginée ce que se monstre donnerai une fois terminé. Les document qu'il a retrouver au laboratoire asura ou étai détenue la bestiole étaient également très inquiétant et parlaient d'un pacte entre l'enquest , La cour des cauchemars et les bandits de brisban. Je suis très rapidement retourner transmettre les documents au Promontoir à Castiel tandis que le seigneur Nordraco se préparait a venir lui même au Promontoire pour prendre la tête des forces de ripostes.
Un des papiers m'avait particulièrement alerté..il était d'écriture sylvari et signé " La dame de la Douleur" ...Ménéath..cette fois c'est sur , je doit t’éliminer.

Hier soir Tellenn et moi nous sommes une fois de plus disputés..je m'étais porté volontaire pour agir contre ménéath et j'ai refusé qu'il vienne. Il l'a très mal pris , est partit se soulé et m'a attrapé par le col et menacer quand je suis venu le retrouver. J'ai compris plus tard d'ou venait ses agissements..

Mon meilleur ami est en train de se faire corrompre . Lentement, progressivement, un mal endormis qui c'était réveillé pendant notre passage à la Cour après la trahison de saati est en train de le dévorer, le rapprochant chaque jour de la mentalité des courtisants. Si j'avais refusé qu'il m'accompagne peut être que..non, se qui est fait est fait, il m'en voudrais de penser de cette manière et ce ne sont pas des "si " qui l'aideront. Puisque cela c'est réveillé à la Cour, Saati pense que la mort de ménéath pourrai lui être bénéfique, une motivation de plus à ajouter à la longue liste plaidant pour sa mort.

J'ai accepter le plan de Catsiel . Tellenn ne pourra tenir longtemps il faut agir maintenant.

Chapitre 6: Ménéath


Détacher mon esprit de mon corps, ne plus rien ressentir, resté fixé sur mes objectifs. Partir. Loin.
Peut importe se couteau qui me lacère, peut importe se sel sur mes blessures, il faut que je tienne. Je le dois. Le plan a parfaitement fonctionné. Elle me croit son prisonnier alors que je suis libre de m’échapper quand je veux. Mais ne nous hâtons pas.Je dois attendre qu'Il soit parti. Il ne faut pas que mon évasion risque de griller sa couverture.
Une entaille déchirante de plus.., la souffrance qui se répand, mon corps entier n'est plus que douleurs..mais grâce à mon entrainement je parviens a en faire abstraction.Attendre, juste attendre..le bon moment.

Libre! sa y est! Grâce à lui s'échapper n'a été qu'un jeu d'enfant. Trouver une cachette maintenant...se reposer, guérir..attendre à nouveau. Mais cette fois ci, pour tuer.

Une journée de repos. Mes blessures sont un peu refermée grâce à l’onguent que j'avais pris soin de cacher dans les environs. Je sais que je devrais attendre davantage pour être sur de réussir, mais je ne peut me le permettre. Le temps presse.Je me faufile alors dans le camps et m'y cache  tel un prédateur tapis dans l'ombre attendant sa proie.

Grâce à Saati j'en sais un peu plus  sur le fonctionnement de La Cour du Cauchemard. Si je viens à bout du maître, les chiens s'entre déchirerons pour dominer, et cette menace pourrai bien s’éliminer d'elle même.

Enfin l'opportunité est la. En retrait du camp..Ménéath fait son sa sortie habituelle avec ces deux plus fidèles lieutenants. Je me laisse silencieusement tomber entre eux. Une dague dans la gorge de l'un , la seconde dans le cœur de l'autre et les voila tous deux repartis au Rève. Je suis a présent serein, entièrement dévoué a la transe de combat qui me permettra de te vaincre. L'entrainement de Castiel a porté ses fruits. Nous voici à présent face a face.

Ménéath..si tu savais combien j'ai attendu se moment..Ton nom m'a tant inspiré...que se soit de l'amour ou de la haine..et j'étais si près ..si près de succomber à cette dernière..Je sais maintenant que si je l'avais laissé me dominer j'aurais finis par te rejoindre et renier tout ce en quoi je crois. heureusement, on m'a rappelé que je n'étais pas seul, et j'ai pu dépasser cette haine.
Ayant longtemps balancé entre les deux je sais a présent que c'est par amour que je te tuerais. Même si cela doit me laissé dévasté après, c'est la seule solution pour te sauver. Pour me sauver. Pour sauver Tellenn.
Le combat qui nous oppose dure depuis trop longtemps.l'heure est venue d'y mettre fin.

Notre lutte est acharnée mais grâce au zen je finis par prendre le dessus.Au début tu tente de me pousser à la Faute, attisant ma haine mais tu constate rapidement que cela ne fonctionne pas. plus maintenant. Tu me propose alors de te rejoindre, me faisant directement miroiter un grade de Chevalier. Mais le Rève n'a pas de grade..si je n'ai pas céder auparavant Ménéath, je ne cèderais pas maintenant.
L'heure est venu. très concentré je passe ta garde, tu tombe , l'air surpris.

Je suis à présent à genoux, blessé, devant ton corps sans vie.
Notre combat n'a pas duré plus de quelques secondes. ..mais j'ai du resté planté la un moment car c'est le son d'une voix qui m'a fait reprendre conscience de la situation. j'étais dans un camps remplis d'ennemis dont je venais de tuer le chef. Et j'étais seul.

Laisser sur place l'arme du crime auparavant prélevée a l'un des bandits du camp sans qu'il ne s'en rende compte. Stratagème enfantin qui n'aurais aucune chance de marcher ailleurs, mais l' ambition des membres de la Cour est tel qu'avec un peu de chance ils lancerons une vendetta contre les humains avant de s'entre tuer pour le pouvoir.
Je suis très affaiblis, mais je dois continuer, ne pas penser à se vide que je ressent à présent, cette tristesse enserrant mon âme..
Adieu Ménéath.
Au Promontoire, on a besoin de moi.

J'ai vite rejoins Saati m’empêchant de penser. Il était temps, Tellenn était inconscient depuis plusieurs jours et la dernière fois ou il s'était réveillé le double avait pris le dessus. Sans perde un instant nous avons méditer pour glisser à l’intérieur de son rêve, pour nous retrouver face à lui. Il était redoutable. Mon état de fatigue après avoir..après avoir fait mon devoir était critique , mais heureusement au moins ai je servi a attirer son attention. C'est Saati qui lui à porter la plupart des coups dont le coup fatale.. Mais au réveil Tellenn n'avait plus de lien au rêve. J'ai du l'expliquer à Saati qui c'est énervé et m'a foutu a la porte. Je comprend tout à fait sa réaction..j'ai juste eut le temps de lui conseiller de l’emmener au bosquet avant. Ils sont parti..je suis seul à présent, je croise les doigts pour que tout se passe bien , il ne me reste plus qu'à récupérer, à accepter, à oublier.


Chapitre 7 :  le Sans-nom

Je suis retourné à Brisban. Rester seul à tourner en rond au Promontoire m'était juste insupportable, et la guerre n'était pas finie.Je suis resté à l’écart du camp. Je n'était pas d'humeur à me mêler aux gens et je n'aurais été d'aucune utilité à Catsiel dans son état. En revenant au Promontoire Tellenn m'avais reparler du sylvari étrange, qui  serais apparu d'un coup devant lui et aurais vieilli de 7 ans d'un coup. Je l'ai recroisé au camp. Il observais le camp et les alentours, nous avons un peu discuter mes  ses propos sont asser décousus.

J'ai retrouvé en rentrant un cadavre  de bandit près de mon arbre de guet. Je suis immédiatement parti en chasse de se fameux sylvari que je pensais être l'auteur du meurtre , mais le trouver à été difficile et m'a pris du temps..j'ai fait tout un tour avant de revenir sur mes pas et le retrouver aux abords du camps. Il m'a dit que ce n'était pas lui mais une autre "ombre" qui aurait tuer la bandit. Seraient ils plusieurs?  Tant qu'il ne s’intéresse qu'au bandit je doute qu'il soit dangereux, mais le surveiller ne coûte rien.


Tellenn et Saati m'on rejoint à Brisban, apparemment Castiel n'ayant pas de mes nouvelles leurs auraient demandé de me chercher. Nous surveillerons donc le sans nom jusqu’à la bataille finale . Il a voler la ceinture de Minara et par conséquent  elle lui garde rancune et Castiel également. Nous nous assurerons simplement qu'il ne vienne pas  semer la zizanie dans l'attaque.
L'épisode de Brisban est finit, Castiel guéris et l'alliance vaincue.  J'ai cherché le sans nom pour lui dire que les humains allaient repartir et qu'ils ne représentaient aucune menace. Il m'a dit vouloir partir  à l'Est vers les temples d'anciens dieux.Je lui ai souhaité bon voyage.

Entraineur ? Moi? Voila qui va me changer..catsiel veut que je prenne en charge  l'entrainement de Saati  il lui çà donné la même faculté qu'a moi mais il n'a pas eut le temps de lui apprendre comment s'en servir . Est ce un prétexte pour m'obliger à ne pas être seul? C'est bien possible , je dors mal en se moment et je n'ai plus gout a rien..mais je le ferais, pour Castiel et pour Saati.

Tellenn à retrouvé son lien au rêve après un travail de longue haleine  j'ai eut peur qu'il le perdre définitivement mais apparemment il était juste bloqué par quelque chose. Saati et lui forment un joli couple, ils sont de la même trempe et se complètent à merveille.
Cela me rappel l'époque ou ...non. Ressasser le passé ne servirais à rien. Elle est morte et je dois l'accepter elle est morte par  ma main j'ai à jamais son sang sur la conscience, moi qui n'ai pu la sauver...Moi qui n'ai pas su l’empêcher de sombrer..je me rend compte  à présent que même lorsque tu étais de la Cour quelque part j'étais rassuré car tu vivais  tu respirais ..il y avait peut être un espoir..mais je l'ai tuer en te tuant..et tu n’est plus la..comment combler cet affreux  manque ?  J'ai l'impression que mon cœur n'est plus qu'un vide  infini dans lequel je me plonge un peu plus chaque jours.

M’entraîner, entraîner Saati . Ne pas penser au reste , de la méditation viendra peut être la délivrance . M’entraîner et sourire, simplement sourire et dire que tout va bien. Il ne sera pas dupe je le sais bien , mais  je refuse de l'accabler avec mes sombres pensées. Je suis fatigué..
M’entraîner, faire honneur à Castiel, me fixer sur un but.

Une ombre peut elle bouger ? Suis je fou ou juste fatigué? Ce soir à la Taverne..je suis quasiment sur que mon ombre a bouger indempendamment de moi...j'ai  tout de suite pensé au sans nom et son histoire sans queue ni tête sur les ombres et je suis sorti à sa recherche mais cela n'a rien donné..il n'est pas  au Promontoire. Je dois être fatigué, je vais me reposer et voir demain.

Tellenn l'a vu aussi . Une folie à deux ? J'en doute grandement..bordel que se passe t'il? En fin d'après midi pour couronner le tout ma fatigue c'est changée en migraine..Je vais aller au bosquet, Tellen à raison cela devient urgent. Peut être les premiers né ou L'Arbre Clair saurons ils quelque chose.

Rien. Aucune idée, je ne suis pas plus avancé qu'avant..je dois chercher dans les livres, questionner les  anciens au Promontoire peut être aurons t'ils plus d'informations.
J'ai recroisé le Sans nom. Enfin c'est plutôt lui qui nous à trouver. Il nous à espionner Tellenn et moi et est venu me parler après . Il m'a dit que j'évoluait bien , que je serais bientôt près puis il a ressorti son charabia sur les ombres....
Je suis retourné voir Tellenn après pour lui expliquer que la rencontre avec le sans nom était totalement fortuite..et qu'a son contacte mes migraines semblaient se calmer.. Nous en avons conclu que je devrais l’éviter.

" Nous sommes les Ombres "
" Nous sommes équilibre "
" Nous sommes vérités "


Voila ce que j'entends depuis hier soir dans ma tête ..la migraine c'est transformée en murmure ..les murmures en mots , les mots en phrases. Je n'ai pas oser le dire immédiatement à Tellenn...le dire serai le reconnaître..et reconnaître quoi? Que je deviens peu à peu fou?

J'ai pris mon courage à deux mains et suis allé lui en parler. Il le savais. Il avait entre temps rencontré le sans nom.  " j'ai longtemps hésiter à te laisser tomber"  c'est fou ce qu'une petite phrase peu faire mal...je ne voulais pas lui cacher..je voulais simplement nier, espérant naïvement que les voix auraient disparus le lendemain..
Je  n'avais plus qu'un recourt, le prieuré. Il m' a dirigé vers une de ses connaissances nommée Elewand. Retour au bosquet.


Elewanda...bosquet? Trouvé remède.. Danger , retrouver Sheilo..danger je .. partir . Loin..Tellenn?



Qu'il est bon d'avoir enfin les idées claires ..cette expérience m'a appris a me fixer au plus important, j'ai un but et je me donnerais corps et âme pour l'atteindre. Plus de douleurs elles sont inutiles, rien que le calme , la sérénité..cela faisait si longtemps..


Chapitre 8 : La chute.

6 mois.
Voila 6 longs mois que je n'ai plus écrit dans se journal.Pourquoi? Tout simplement parce que se laps de temps n'a été qu'une longue chute, une décente aux enfers dont j'étais incapable de m'extirper.Mais reprenons la ou j'avais laisser ma narration.

Je suis devenu fou. La maladie m'avait corrompu comme les autres. Moi qui voulait plus que tout proteger Tellenn j'ai bien failli le tuer, voyant en lui l’ennemi ultime. Heureusment Castiel et lui m'on arrêter. Je suis alors rester de longues semaines dans un coma profond don je refusait de sortire , incapable de faire face à la réalité de mes propres actions.Avec du recul, Il s'en ai fallu de peu pour que je baisse les bras cette fois la.J'avais entraîner a la mort beaucoup de sylvari, failli tuer mon meilleur ami, laisser mourir Saati et blesser mon mentor.
Je voulais mourir.
C'est encore une fois Tellenn qui est venu me chercher inlassablement, il essayait de venir dans mon rêve pour briser mon silence et me sortir de mon état volontairement critique.Je ne sais plus ce qui m'a convaincu de revenir. Il avait l'air de s'en vouloir pour je ne sais quoi, et d'avoir besoin de moi. Alors , pour lui je suis revenu.
Et il a disparu.
Pendant un long moment j'ai attendu d'avoir de ses nouvelles, me disant qu'il était juste parti en voyage  et qu'il reviendrais. Ce fut Saati qui m'appris qu'il étais obnubilé par le cauchemar et ne cessait de les traquer et de les surveiller inlassablement, n'accordant d'importance à plus rien d'autre.Bien sur , j'ai voulu aller le chercher. Mais elle et castiel me l'ont interdit. Alors j'ai continuer à vivre, ou plutôt à survivre comme un robot.Je n'étais plus qu'une ombre . J'ai déserté les tavernes, fuis les contactes soçiaux, et me suis refermé sur moi même. Ma vie n’était plus rythmé que par mes entrainement avec saati et mes rares entrevue avec Castiel. Je n’étais plus rien. Une écorce vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sylfris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Songe :: SECTION RP :: BACKGROUND-